Écrans et enfants : pourquoi et comment gérer le temps d’écran ?

Assurance
Ecrit le 17 / 05 / 2021
Par Jade Martin-Krumm

Qu’il s’agisse de la télévision, de l’ordinateur, d’une tablette, d’une console de jeu ou du téléphone portable, gérer le temps d’écran de ses enfants est essentiel. La révolution numérique a conquis le cercle familial et les écrans se font désormais une place jusque dans les chambres de nos enfants ! Dès leur plus jeune âge, ces derniers semblent déjà comprendre le fonctionnement des outils numériques. Faut-il s’en inquiéter en tant que parents ? Pourquoi et comment limiter le temps passé derrière les écrans ? Nostrum Care vous donne aujourd’hui quelques conseils pour bien concilier écrans et enfants.


Parents : pourquoi limiter l’usage des écrans ?


Les aspects positifs des écrans


« L’évolution numérique a des effets positifs considérables en améliorant l’acquisition des connaissances et des savoir-faire, mais aussi en contribuant à la formation de la pensée et à l'insertion sociale des enfants et des adolescents ».

Académie des Sciences, 2013

Lorsqu’ils sont utilisés intelligemment et avec modération, les écrans ne sont donc pas dangereux pour nos enfants. Ces derniers peuvent au contraire venir en appui de leur éducation et constituer de formidables outils d’apprentissage. Ils leur donnent en effet accès à une source inépuisable d’informations et à des outils pédagogiques en ligne.

Les écrans peuvent également permettre aux plus jeunes de rester en contact avec les personnes chères à leurs yeux qui habitent loin. Ils peuvent aussi être source de divertissements et de bons moments à passer en famille. On peut regarder des films, jouer à des jeux vidéos, participer à des ateliers cuisine ou bricolage en ligne et même visiter des musées virtuels avec nos enfants !

En plus de cela, il est indéniable que les écrans font désormais partie de notre quotidien en tant qu’adultes. Nos enfants nous voient nous servir de nos téléphones et tablettes. Or, les plus jeunes ont envie de se sentir inclus, de faire partie de notre monde et de comprendre, eux aussi, à quoi servent les outils numériques que nous utilisons. Leur en interdire tout accès risquerait de les frustrer et d’être vécu comme une exclusion.

Écrans et enfants ne sont pas incompatibles tant que l’on parvient à trouver un équilibre ! Il est important d’en discuter pour qu’ils comprennent que le temps d’écran est un moment privilégié et non pas un moyen lambda de s’occuper et de faire passer le temps.


Les risques liés à une surexposition aux écrans


Attention à l’usage excessif des écrans, car c’est bel et bien la surexposition qui est nocive ! La technologie et notamment les réseaux sociaux sont utiles pour créer et entretenir les liens chez les jeunes, mais paradoxalement, s’ils sont trop utilisés, ils peuvent générer de l’isolement.

En effet, les sorties régulières entre amis et en famille sont primordiales pour le développement de l’enfant, quel que soit son âge. Mais s’il passe tout son temps devant des écrans, il pourrait beaucoup moins ressentir ce besoin de passer du temps avec ses proches « en vrai ». Les Smartphones et tablettes ne doivent jamais remplacer de « vraies » sorties et de « vrais » échanges.

Aussi, fixer passivement un écran ne sollicite pas son imagination. Pourtant celle-ci joue un rôle essentiel dans le développement cognitif des plus jeunes. C’est elle qui leur inspire des idées de toutes sortes, qui leur permet de résoudre des problèmes, de se divertir,...

Une utilisation excessive des écrans peut d’ailleurs avoir d’autres conséquences sur le développement des enfants comme :

● un retard de langage pour les plus jeunes ;

● un risque d’isolement ;

● une capacité d’attention et de concentration réduite ;

● une baisse d’intérêt pour l’école ;

● une attitude passive, un manque de curiosité global ;

● une baisse du temps consacré aux activités physiques et récréatives (sport, jeux en extérieur…) qui sont essentielles à leur équilibre.

Tous ces aspects négatifs pourraient même impacter le bien-être des enfants. D’ailleurs, une enquête réalisée par le ministère de la Santé britannique et reprise en France par le site de référence « https://lebonusagedesecrans.fr/ » démontre que ceux qui sont surexposés aux écrans seraient moins heureux, plus anxieux et déprimés que les autres.‍


L’enjeu en tant que parents n’est donc pas de bannir totalement les écrans de la vie de nos enfants, mais plutôt de leur apprendre à en faire bon usage et de les aider à trouver un équilibre entre technologies et autres activités.


Écrans et enfants : comment trouver le bon équilibre ?


Les règles de bon usage selon leur âge


Aucun écran avant 3 ans : interagir avec leur environnement et expérimenter leurs sens sont des besoins fondamentaux pour les plus jeunes enfants. La télé risquerait de les en éloigner. À la rigueur, les tablettes tactiles qui sont des outils interactifs peuvent être utilisées de manière encadrée, mais elles ne doivent pas remplacer pour autant les jeux traditionnels. À partir de 3 ans, regarder la télévision peut être autorisé, mais avec modération et en choisissant bien sûr des programmes adaptés aux tout petits.

Pas de console de jeu personnelle avant l’âge de 6 ans : privilégiez autant que possible les jeux en famille. Quant à la télé, aux tablettes et à l’ordinateur, on fixe des règles strictes et raisonnables.

Entre 6 et 9 ans : le temps d’écran doit toujours être contrôlé, mais vous pouvez impliquer votre enfant pour qu’il apprenne progressivement à réguler seul son utilisation des écrans. Il peut par exemple répartir lui-même les heures auxquelles il y a le droit par semaine. Installer un contrôle parental est recommandé !

À partir de 9 ans : vous pouvez commencer à expliquer l’usage d’Internet à votre enfant. Accompagnez-le dans cet apprentissage tout en le sensibilisant aux dangers du web. Continuez à limiter le nombre d’heures qu’il passera sur les écrans chaque semaine, toujours en le laissant s'organiser comme il le souhaite.

Après 12 ans : votre enfant est normalement prêt à naviguer seul sur le web. Restez toutefois vigilant par rapport aux réseaux sociaux qui, eux, sont officiellement interdits aux moins de 13 ans. Assurez-vous qu’il ait bien assimilé les risques existants (téléchargement illégal, plagiat, pornographie, cyberharcèlement…) et définissez ensemble les moments de connexion autorisés. Attention aussi aux connexions tardives ou nocturnes depuis sa chambre !

On conseille d’ailleurs (aux enfants comme aux adultes ! ) de laisser de côté smartphones, tablettes et ordinateurs dans l’heure qui précède le coucher afin de ne pas altérer la qualité du sommeil.


Notre rôle en tant que parents


Il est essentiel que les enfants sachent qu’ils peuvent nous parler librement. Alors, faites-leur savoir qu’ils doivent vous prévenir s’ils sont tombés sur quelque chose qui leur a fait peur ou qui les a choqué ou bien si un inconnu a pris contact avec eux via les réseaux sociaux s’ils sont adolescents.

D’une manière générale, évitez les écrans dans les chambres et installez-les plutôt dans le salon, là où vous pouvez garder un œil sur vos enfants. Intéressez-vous à leur pratique numérique en dialoguant et en les accompagnant autant que possible dans leurs découvertes sur Internet !

N’abandonnez pas vos jeunes enfants aux écrans pour qu’ils s’occupent seuls lorsque vous êtes fatigués, mais utilisez-les plutôt pour développer leur créativité en les orientant vers des sites ludiques et des tutos (apprendre à dessiner, faire des photos, des origamis, des ateliers manuels…)

Quel que soit leur âge, aidez-les à trouver un équilibre entre les activités sur les écrans et les autres activités essentielles à leur développement psychique, physique et émotionnel : sport, jeux de société, activités de plein air, sorties culturelles, lectures, etc.

Et enfin, pour bien concilier écrans et enfants, montrez l’exemple ! Comment faire comprendre à ses enfants l’importance de s’auto-réguler si l’on est soi-même scotché à son smartphone ? En tant que parent, mieux vaut éviter de consulter son téléphone toutes les dix minutes, surtout à table et lorsque l’on s’occupe d’eux. Pensez, vous aussi, à déconnecter le soir à la maison afin de ne pas appauvrir les échanges avec vos enfants. Et puis, n’oubliez pas que ces derniers pourraient vous imiter en grandissant.


Comment Nostrum Care protège vos enfants d’Internet ?


En tant qu’adultes, il est de notre devoir d’informer nos enfants des risques d’Internet et de les protéger au mieux d’éventuelles arnaques et mauvaises rencontres. Si malgré vos efforts, vos enfants venaient à se trouver en mauvaise posture suite à leur usage des écrans, Nostrum Care est là pour vous aider.

Pour vous et vos enfants, nous avons prévu des cagnottes spécifiques qui sauront résoudre les problèmes rencontrés sur le web ! Parmi elles, vous trouverez une aide en cas de cyberharcèlement. Votre enfant est victime de harcèlement en ligne ? Sortir de cette situation peut s’avérer très compliqué, aidons-le ensemble ! Votre enfant a fait un achat en ligne ? Avec ou sans votre consentement, il se peut que le colis n’arrive jamais. Parce qu’on n’est jamais à l'abri d’un litige suite à un achat en ligne, Nostrum Care vous accompagne pour obtenir gain de cause. Votre enfant est victime d’une arnaque, d’une usurpation d’identité ou d’un vol de données bancaires ? Là aussi, Nostrum est là pour vous aider à réparer les dégâts ou obtenir justice !


Découvrez tous les services proposés par Nostrum Care l'assurance digitale en vous inscrivant sur notre site. Ensemble, restons vigilants face à l’usage des écrans !


Suggestion
d'articles

Abonnez-vous à notre newsletter pour comprendre le monde de l'assurance